Comment élever des poules pondeuses à la maison ?

Élever des poules pondeuses en ville est une tendance venue des pays anglo-saxons qui commence à faire fureur en France. Une activité qui nécessite le respect de quelques règles pour pouvoir profiter d’œufs frais chaque matin tout au long de l’année.

Les poules pondeuses : que des avantages !

Bien qu’elles nécessitent des soins constants et une attention accrue, avoir des poules pondeuses dans votre jardin n’offre que des avantages. Vous avez ainsi l’opportunité de profiter d’œufs frais bios selon l’alimentation choisie pour les volailles. Les poules sont des animaux « écolos » puisqu’elles peuvent se nourrir d’épluchures de légumes, de bonnes herbes, de salades et même de fromage et de pâtes. Les déchets du potager comme les casses de pois ou les fanes de carottes peuvent également servir à leur alimentation. L’adage qui dit « rien ne se perd, tout se transforme » prend tout son sens. D’autant que les déjections des volailles peuvent servir d’engrais une fois séchées et mélangées à la terre. Les jardiniers quant à eux peuvent compter sur les poules pour leur servir d’auxiliaires. Elles raffolent d’escargots, limaces et autres nuisibles.

Les bonnes conditions pour élever des poules pondeuses

Une poule a du mal à supporter la solitude, c’est pourquoi il vous en faudra au moins deux. Cela suffira amplement à vous approvisionner en œufs. Chaque année, un individu en pond entre 130 et 150. Cependant, durant l’hiver, la production baisse. L’alternative consiste à choisir des races qui sont capables de pondre en hiver comme la poule d’Alsace, la Gâtinaise ou encore la Géline. En plus d’être de bonnes pondeuses d’hiver, ces races anciennes et traditionnelles sont réputées pour la qualité de leurs œufs.

Autre chose : évitez d’inclure un coq dans votre petit cheptel. Les poules pondeuses n’ont pas besoin de mâles pour donner des œufs dits « clairs » qui sont non fécondés.

Les soins et entretiens nécessaires

Pour leur bien-être et leur sécurité, les poules sont à loger dans des poulaillers, à acheter en animalerie ou à construire vous-même si vous avez des compétences en bricolage. Cet abri va les préserver du froid et de l’humidité, va les permettre de pondre et d’avoir un endroit pour manger et boire. Il va aussi les protéger des éventuels prédateurs. Ce poulailler doit de préférence être installé dans un endroit abrité des intempéries et du vent. Évitez de le placer trop loin dans le jardin pour que les bruits et les odeurs ne dérangent pas vos voisins en cas de mitoyenneté. De même, ne le mettez pas trop près de votre maison pour éviter les mêmes nuisances. Le matin, ouvrez le poulailler pour que les poules puissent gambader dans le jardin, se nourrir d’insectes et d’herbes et gratter la terre. Même si elles peuvent trouver de la nourriture dans le jardin, il va falloir prévoir des granulés, des pâtées et autres aliments à mettre à leur disposition dans le poulailler. N’oubliez pas de placer une bassine d’eau ou un abreuvoir. Essayez de récolter régulièrement les œufs pour éviter qu’ils se cassent. Enfin, prévoyez un nettoyage régulier et l’ajout de paille et de gravier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *