Comment choisir une assurance pour son animal de compagnie ?

Assumer les dépenses en soins vétérinaires de leur animal de compagnie constitue une préoccupation majeure partagée par beaucoup de propriétaires. À cause des coûts qui ne cessent d’augmenter, certains n’ont pas forcément les moyens de les payer. La solution dans ce cas est de choisir une assurance santé pour animal. Sur quels critères se baser pour trouver le meilleur contrat ?

Comparateur Assurance Animaux
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Miser sur la bonne formule assurance

Au moment de choisir votre assurance animaux, le plus important est de cibler la meilleure formule. Il en existe principalement trois, à commencer par la formule économique. Comme son nom le sous-entend, il s’agit de la moins chère du marché. Elle offre un remboursement de 50 à 70% sur les dépenses en frais de vétérinaire. Par contre, elle ne prend en charge que les accidents. Vient ensuite la formule intermédiaire qui rembourse les frais liés aux accidents ainsi qu’aux maladies. Le niveau de remboursement peut aller de 70 à 90%. Enfin, la formule premium est la plus complète. En plus d’être assortie de plafond de remboursement élevé atteignant les 2000 euros, elle indemnise 100% des dépenses. En prime, l’assuré jouit d’un forfait de prévention prenant en charge les vaccins, la stérilisation, l’identification, l’alimentation thérapeutique ou encore les antiparasitaires.

Les prestations prises en charge

Une assurance ne doit surtout pas être choisie à la va-vite. Certaines formules ne remboursent que les maladies bénignes et excluent les grosses interventions chirurgicales. En cas de simple rhume ou de diarrhée, l’animal risque lors de ne bénéficier d’aucune prise en charge. Évidemment, plus les garanties couvertes sont nombreuses, plus les primes vont augmenter. L’idéal est de déterminer en amont les besoins de l’animal en question.

Le plafond de remboursement

Il s’agit d’un critère clé dans le choix d’une assurance animaux. Le plafond de remboursement correspond à la somme maximum remboursée par l’assureur chaque année sur les frais de vétérinaire. Par exemple, si le plafond est de 1500 euros est qu’au cours de l’année, les dépenses ont dépassé ce seuil, la différence est à la charge du propriétaire. Il est admis que les contrats les moins chers sont assortis d’un plafond de remboursement bas tandis que les contrats premium comprennent un plafond plus élevé.

Le montant de la franchise

Dans le domaine des assurances pour animaux, la franchise correspond au prélèvement sur dépense et non à une sortie d’argent comme dans les assurances auto. Elle représente un montant prélevé par l’assureur sur les prestations vétérinaires et peut être exprimée en pourcentage ou en euros. À noter que cette règle ne s’applique pas aux actes de prévention comme les vaccins, les vermifuges, les antiparasitaires ou la stérilisation qui font l’objet d’un forfait annuel.

Le délai de carence

Le délai de carence correspond à la période pendant laquelle le contrat n’est pas actif. Si l’animal est accidenté ou atteint d’une maladie durant ce laps de temps, aucune prise en charge par l’assureur n’est réalisée. Cette période de latence peut aller de 7 jours à 180 jours selon les contrats. Elle a été mise en place pour éviter que les propriétaires souscrivent alors que leur petit compagnon est déjà malade. Il va de soi que les formules avec un délai de carence réduit ou qui en est exempté sont les plus intéressantes.